La Mort de Marat

by dimanche, avril 14, 2013 3 points avant
Je n'avais pas prévu de poster un nouveau message si vite (Posty McPost) mais ce docu est passé hier soir sur ARTE, et il est étonnement BIEN d'un point de vue historique, et passionnant, avec des spécialistes de la question (mon dieu, de VRAIS historiens...). Il n'est visionnable que pendant sept jours, après il faudra payer. Voilà le pitch d'ARTE :

DAVID ET LA MORT DE MARAT 

L'assassinat, le 13 juillet 1793, de Marat par Charlotte Corday reste l'un des événements marquants de la Révolution française. Le célèbre tableau de David y est sans doute pour beaucoup. Dès le lendemain de l'assassinat, le peintre, engagé aux côtés des Montagnards, est chargé de rendre hommage au fondateur de L'ami du peuple. Pendant plusieurs mois, alors que la Révolution entre dans la Terreur, il va travailler sur l'une de ses plus remarquables toiles. Mais pourquoi cette image est-elle devenue une icône révolutionnaire ? En 2008, un petit tableau ressemblant étrangement à cette oeuvre majeure est découvert, et apporte un nouvel éclairage sur les intentions politiques de David. En questionnant les informations livrées par ce qui semble bien être une esquisse de La mort de Marat, le film tente de décrypter le message d'un tableau que l'on pourrait présenter comme l'une des premières grandes oeuvres de propagande.



Et il a de nombreuses séquences de reconstitution relativement bien faites, esthétiquement assez belles, ce qui mérite d'être souligné, et avec de beaux costumes d'hommes. Par contre pour les femmes, c'est un peu plus problématique : non pas au niveau de la qualité qui est bonne aussi (j'aime bien les choix de coiffes), mais à cause d'un tropisme de la représentation ciné/tv des femmes pauvres du XVIIIe et que j'appelle le syndrome du corset.

Cette idée selon laquelle les femmes pauvres l'étaient tellement qu'elles n'avaient que des corsets à se mettre sur le dos. C'est comme si aujourd'hui, la pauvres sortaient dans la rue en soutif : "je suis trop pauvre pour m'acheter un T-shirt !" Humpf... Vous voyez le ridicule de la chose ? D'autant plus que ça soutient aussi tout un sous-texte pas très subtil d'hypersexualisation des femmes du peuple (qui sont toutes des traînées : forcément, elles vivent à moitié nues, et toutes un peu prostituées pour régler les fins de mois) qui est très limite.

Dommage donc que le reconstitution soit tombée dans ce travers, d'autant que les femmes représentées ainsi sont les femmes sans-culottes, et que les femmes habillées, donc décentes, appartiennent... au camp conservateur, avec en tête de liste Charlotte Corday. Ca cadre assez mal avec le reste du docu, qui une fois n'est pas coutume, n'est pas une de ces merdes contre-révolutionnaires d'extrême-droite dont la télé française se délecte en ce moment (Frank Ferrand, je pense à toi) : un peu dommage.

Image 59 Image 65 Image 52 Image 72 Image 73 Image 74 Image 80 Image 83 Image 11 Image 4 Image 16 Image 26 Image 36 Image 40 Image 97 Image 129 Image 133 Image 149 Image 154 Image 160 Image 165 Image 180 Image 181 Image 182 Image 189 Image 175 Image 204 Image 205 Image 98 Image 237 Image 211 Image 238 Image 240 Image 241 Image 244 Image 246 Image 250 Image 254 Image 256 Image 270 Image 272 Image 274 Image 277 Image 287 Image 291 Image 301 Image 281
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

3 commentaires:

  1. Yes!
    Je l'ai regardé hier, j'ai passé un bon moment et figures toi que (oh, comme c'est étrange) j'ai tellement pensé à toi que j'ai été tentée de rallumer mon fb pour te poster le lien savoir si tu avais vu la chose. De fait...

    Faire des sans culottes les Femen de la révolution, effectivement il fallait oser, c'est pas mal. Ils auraient pu pousser le concept jusqu'au bout et leur peindre des "FREE OLYMPE" sur le torse, ce sera mon grand regret.

    RépondreSupprimer
  2. On a regardé aussi et je me suis fait la remarque à propos des costumes. C'est rare de voir des tenues aussi correctes dans un petit reportage. Les tenues d'homme étaient adorable, la peite redingote rayée de Robespierre !

    RépondreSupprimer