Balade en enchères

by jeudi, avril 25, 2013 1 points avant
De plus en plus, les sites d'enchères mettent en ligne leur catalogues et les laissent à la disposition de tous. Christie's le fait depuis longtemps, mais c'est relativement récent en France (3 ans ?). Plus besoin de courir les brocantes et les bouquinistes de Saint-Ouen pour espérer trouver un catalogue (même si le papier, ce sera toujours mieux :P ) ! Je vous conseille le site de la maison Thierry de Maigret, parce qu'ils ont quelques catalogues (et pièces) magnifiques.

On peut prendre par exemple la vente du 1er février 2013 parmi lesquelles très nombreuses merveilles, on trouve ces petites choses :

Manteau de robe de cour à la Piémontaise à dentelle d'argent, Espagne, fin XVIIIe siècle

Satin de soie rose «cuisse de nymphe» abondamment orné de paillettes, paillerons et dentelle d'argent.
Corsage baleiné à l'anglaise avec traîne de manteau à la française, manches en sabot, parements de délicats rinceaux de fleurs et noeuds de rubans (usures, soie fusée et décolorée, mais dentelle ayant conservé tout son éclat). Hauteur devant: 130 cm; dos: 160 cm




Robe à l'anglaise brodée, à transformation, cour d'Espagne, fin XVIIIe siècle (la robe à transformation n'existe pas au XVIIIe siècle...)

Satin de soie ivoire orné de fleurons brodés en soie floche et filé riant argent au point passé et point de tige; application de paillettes de métal, navettes de verre et paillerons.
Corsage à l'anglaise, dos baleiné à petite basque flottante, manches au coude. Frise d'oves en appliqué de satin bleu-vert sertis de paillerons et frange d'or sur le pourtour et poignets (légère usure du fond satin).
Jupe à plis canons ornée d'une somptueuse broderie de fleurs des Indes, épis d'or et festons ornés au passé empiétant et point de noeud, application de satin souligné de paillettes cuvettes et cannetille or.
Importante frange de passementerie à glands en filé or sur l'ourlet. H: 80 cm
joint: un jeu de manches longues brodées en pareil et non montées (54 cm) de forme mitaine sur le dessus de la main.



Rare spencer d'été, époque Directoire ou Empire

Coton blanc façonné mille-raie, dos étroit, petit col officier orné d'un volant en fin linon, lien de serrage intérieur et fermeture croisée à agrafer sur la poitrine




Redingote d'été imprimée en rouge Andrinople, Provence, vers 1812

Robe redingote en coton imprimé (probablement en Alsace qui s'en était fait la spécialité à partir de 1812.) par enlevage de fleurons vert et jaune sur fond rouge Andrinople dit «rouge turc».
Manches longues en tuyau de poële, col, ourlet, poignets et devants gansés de soie jaune pale, dos étroit monté à petites fronces sur taille haute, trois pattes de fermeture et boutons recouverts. H: 125 cm

(Actuellement dans l'expo Sublime Indiennes au Musée de Jouy en Josas)







Belle robe d'été en mousseline blanche brodée, vers 1830-1835

Mousseline blanche finement plissée sur les épaules et le corsage doublé, taille haute, trois volants brodés de bouquets de myosotis et festonnés au point de bourdon, manches gigot avec soufflets brodés sur l'épaule
















Robe de jour, vers 1918-1920
Crêpe de Chine vert bronze, rebrodé sur le devant du corsage, les manches,
les hanches et le dos d'une frise de motifs géométriques et de roses «Tudor» en dentelle mécanique noir et argent (encolure en pointe passepoilée d'un fin ruban argent)
















Robe du soir, WORTH, vers 1920

Lurex bleu et argent, bretelles et empiècement central en strass souligné de broderie de perles.
Ceinture en mousseline drapée bleu lavande drapé bas sur les hanches et pans flottants dans le dos.
Ourlet plombé, fond de robe satin abricot.
Griffe tissée blanc sur fond blanc




Ou alors la vente du 15 juin 2012 :


Robe à la Polonaise en soierie de Spitalfield, Angleterre ou Pays-Bas, vers 1778.

Lampas fond gros de Tours liseré écru broché de fleurs en camaieu de bleu, jaune, rose et parme, vers 1750.
Dos de manteau à l'anglaise  (A
A LA POLONAISE !!!) aux coutures soulignées d'une tresse de passementerie, corsage à compères boutonnés et emmanchures en sabot recouvertes d'une gaze de soie diaphane froncée.
Bordures et tailles soulignées d'une frange d'effilé vert épinard ponctuée de fleurettes et mèches de soie multicolore, doublure de faille rose vif. H: 115 cm
Jupon soie et empiècement en toile sur la tournure, doublure en siamoise à carreaux rapportée



Robe à la française complète, en mexicaine, vers 1770.

Satin bleu ciel à rayures ornées de fleurs roses en poil trainant.
Manteau à falbalas plissés et crête de soie en sourcil de hanneton coordonnée, pièce d'estomac en bouilloné à épingler, manches pagode. H: 160 cm.
Jupon en pareil doublé postérieurement d'une siamoise rayée bleu et blanche, H: 86 cm






Jupon ou bas de robe en mousseline brodée, Italie (?) vers 1800

Mousseline des Indes ornée sur l'ourlet d'une broderie en appliqué de satin et bouquets de fleurs en soie floche de couleurs vives, grille à jours et filé or.
Volant en dentelle de Malines sur l'ourlet rajouté postérieurement. Jupe à plat, 240 cm circonférence







Curieuse robe à l'anglaise en une pièce (robe ronde, quoi. Curieux seulement pour qui n'y connaît rien en mode 1790), vers 1790.

Soie façonnée vert amande à semis de picots de même ton et de plumets en poil traînant rouille.
Dos baleiné à l'anglaise, manches froncées à l'épaule, corsage largement décolleté à compères rabattus. Jupon monté sur bande de taille devant et solidaire du manteau sur la moitié arrière. H: 130cm (modification et reprises ancienne à partir d'une robe à l'anglaise "classique" datant des années 1780)








Rare gilet carré aux médaillons estampés, vers 1797

Pékin de soie tête de nègre brodé d'un semis de fleurettes multicolres et de plumets en soie, cannetilles et petits miroirs (nombreux manques).

Galon à décor de vagues en flottés de soie corail soulignant les devants, le col haut à revers et les poches droites.
Curieux médaillons estampés sur soie et appliqués au point de bourdon sous un palmier brodé. ( modifications au XIXe siècle, dos et doublure changés).











Très rare spencer à col haut, époque Directoire, vers 1798

Satin ombré rayé crème et camaïeu de rose saumon.
Col haut maintenu relevé par un beau travail de piqures de type «boutis» en arceaux, manches longues coudées et poignet en tuyau de poêle.
Pans de devant en triangle ponctué d'un gland de mèches de soie chataigne, dos court et étroit orné de deux fins brandebourgs en cordonnet de soie à pompons. (fragile, un pompon manquant).





Redingote d'été, époque Consulat ou Empire

Percale de coton blanc très fin, col rond passepoilé, fermée sur le devant par 3 pattes en tissu et boutons recouverts, manches longues en tuyau de poële, ampleur ramenée en plissé sous la bande de taille et de dos, lien de serrage intérieur. H: 140 cm







Corsage de robe, vers 1878

En faille bleu à basques longues
Devant ouvert sur faux gilet en façonné gris fleuri à boutons ronds bleus. Garniture de plissés autour du corsage et des poignets.
Griffe sur le ruban de taille «Mme DEBERGHE 17 rue neuve des Petits Champs PARIS».








A vous d'aller vous balader sur le site maintenant, pour trouver d'autres ventes et d'autres costumes!
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

1 commentaire:

  1. Une polonaaaaaaaaiiiiise !!!
    Et le spencer, oh mon coeur le spencer !

    RépondreSupprimer