Histoire courte : La photo inutilisable, ou comment je vous démontre qu'il faut toujours sourcer ses images

by mardi, mars 19, 2013 7 points avant
Je hais les gens qui ne sourcent pas leurs trouvailles : il existe un cercle de l'enfer dantesque qui leur est exclusivement réservé. On leur touille le cerveau par les narines avec un crochet en fer comme on le faisait aux momies. Ce genre de crochet...


Pourquoi c'est mal de ne pas sourcer ? Parce que les gens ne peuvent pas toujours réussir à trouver la source de l'image et/ou de l'objet qu'elle représente. Et parfois, Google Image Search n'est d'aucune aide. En fait, souvent, Google search n'est ABSOLUMENT d'aucune aide, car la plupart des images qu'il renvoie sont sur Tumblr, ou Pinterest, les Iles Caïmans des non-sourceurs. Voilà comment je suis tombée sur une image, sur une page FB, qui n'existe par ailleurs que sur Tumblr... *facepalm*

EDIT TO ADD : © Danielle Buys

Elle est belle, einh ? Et pourtant, on ne peut presque rien en faire. C'est une photo de magazine, certainement, et vue la mise en scène, ça plaide le magazine de décoration. Ce qui veut dire que quelque part, il existe belle et bien les informations qui me permettraient d'en savoir plus sur cette robe magnifique, et elles me sont inaccessibles (et probablement le resteront toujours), parce que des connards/asses n'ont pas juger bon de sourcer leur photo.

Est-ce une vraie robe ou une repro ? Si c'est une repro : costumier indé ou costume de film ? Si c'est une vraie : quel musée, quelle origine ? Et à quoi elle ressemble, bordel, sur un mannequin ?!

J'en suis réduite à des hypothèses : vue la disposition des broderies, leur dessin, leur finesse, leur importance, je pense à une vraie robe. (Et si c'est une robe de costumier, elle a été brodée en Inde ou au Pakistan, dans les conditions que l'on sait, yiiiikkkkkksss !) Vue la présence d'un col, associé à de telles broderies, j'ai immédiatement pensé à du XVIIIe espagnol. A cette robe plus particulièrement (et oui, elle est mannequinée en dépit du bon sens le plus élémentaire) :

1780-90 Imatex : Register Number : 11420

Mais la présence d'un col à pointes (ou col Van Dyck) sur une robe XVIIIe, ça s'est aussi fait en Angleterre :

On en trouve le patron dans Janet Arnold.

Mais bien évidement, tout ça c'est du capillotractage de cheveux coupés en 27, puisqu'il n'y a AUCUN moyen de vérifier une seule de ces suppositions.

Donc : 
SOURCEZ VOS IMAGES !!!!!!!


EDIT TO ADD : grâce à l'aiguillage d'une lectrice, Mansikka, (un des rares avantages du internet-hives), j'ai pu retrouver la source ET la photographe : Villa Ephrussi de Rothschild, par Danielle Buys. C'est apparemment une ancienne collection privée devenue musée. Exposent-ils régulièrement des costumes ? Ont-ils une vraie collection de costume, ou seulement cette robe ? Ils exposent des "trucs", mais difficile de savoir ce qu'il en est : la robe bleue sur le devant à l'air fausse. Quant à la robe plus haut, elle est de toute évidence exposée toute l'année, jetée comme un chiffon sur cette chaise : outch ! (ceci est un message subliminal aux Sudistes qui doivent bien connaître la Villa et la collection)

EDIT 2 : ce site dit que la robe est bien une réplique, faite par la baronne Ephrussi (enfin sa couturière !) au XIXe, donc. J'ai un gros doute : la robe-truc bleue aussi est une repro, et ce n'est pas DU TOUT a même qualité, ni la même historicité. (le site donne aussi un aperçu --mais on voit que dalle -- de la collection de costumes XVIIIe et chinois)

Une meilleure photo de la robe Via et vraiment, je reste convaincue que c'est une vraie.


 Et une autre photo, du même site, d'une autre de ces robes (sans aucune autre indication : rrrrahhhh !!!).


Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

7 commentaires:

  1. D'après mes petites recherches, cette photo a été prise dans la chambre de Béatrice Ephrussi, Villa Ephrussi de Rothschield. Il semble que des robes XVIIIe soient conservées dans cette chambre.
    Peut être en leur envoyant un petit mail il serait possible d'avoir plus d'informations ?

    RépondreSupprimer
  2. Donc, ça confirme que c'est une vraie robe (mais d'une collection privée).

    Est-ce que je peux te demander où tu as trouvé des informations sur cette photo, s'il te plait ?

    RépondreSupprimer
  3. En faisant une recherche par image google. La seule page permettant de relier la robe à son environnement est celle ci, où la photo et le commentaire précédant désignent la Villa Rothschield:
    http://carlacoulson.com/24-hours-on-the-french-rivieras-golden-triangle-with-millie-brown/

    Et la recherche inverse confirme l'origine (diverses photos prises d'angles un peu différents).

    RépondreSupprimer
  4. This is a great reminder.... And whoa, what a beautiful dress!

    RépondreSupprimer
  5. Congrats, m’dear, I’ve awarded you the « Very Inspiring Blogger » award!
    (http://dentellesetmacramees.wordpress.com/2013/03/26/the-very-inspiring-blogger-award/)
    Ségolène

    RépondreSupprimer
  6. C'est noté, je débute dans la blogosphère, ça pourra m'être utile !
    D'ailleurs j'ai mis ton blog dans "mes blogs préférés" sur ma page d'accueil. J'espère que ça ne pose aucun soucis :)

    RépondreSupprimer