Robes à la française aux enchères

by lundi, janvier 16, 2012 0 points avant
Les robes à la française ont du succès, aucun doute là-dessus, et celles provenant de musées encore plus. Ce qui est dommage, c'est qu'il passe régulièrement tout un tas de robes à la française dans les enchères de textiles anciens, mais qu'on en profite rarement. Elles passent dans des collections privées, et les catalogues d'enchères sont durs à trouver après coup (quand ils ont des photos). Et sur internet, ces photos disparaissent aussi rapidement qu'elles sont apparues.

Voilà quelques unes de ces robes que j'ai glanées sur internet ou dans des catalogues d'enchères m'appartenant (les descriptions sont celles accompagnant les enchères, je n'ai enlevé que les détails inintéressants sauf pour les collectionneurs, genre tâche, déchirures, ou les explications débiles... y'en a... Entre parenthèses : ceux qui les ont vendues). J'en posterais d'autres dans quelques jours.


70754619.jpg Robe à la française. Vers 1770 (ADJUG'ART)

Damas de soie. Fond rouille et motifs de branches de roses bleu Nattier. Plis dorsaux, corsage fermé par des compères passementés et boutonnés, parements passementés de même tissu, manches pagode à deux volants passeme ntés. Jupe à plis plats de même tissu que la robe. La doublure de la robe est en lin blanc. Conservée dans la même Famille aristocratique bretonne depuis les origines.

61234690.jpg






Robe à la française en satin façonné, vers 1760-1770. (Thierry De Maigret)

Lampas liseré à rayures et méandres de fleurs bleu et chocolat. Manteau à larges plis Watteau partant des omoplates, corsage fermé à compères, encolure carrée, manches bouillonnées, parements dits « en platitude » de même étoffe froncée. Jupon complet monté à plis canon et doublé de toiles imprimées, orné sur l'ourlet d'un falbala souligné d'une fine crête de passementerie crème

54605665.jpg




Robe d'été à la française, XVIIIème siècle. (Thierry De Maigret)

Léger taffetas à rayures unies ombrées en camaïeu rose et vert tendre ; manteau à plis Watteau, corsage à découpe carrée, modèle à compères lacées et manches mi-longues. Jupon complet de même étoffe, à plis canon monté sur un fin ruban de soie vert. (altération des manches). Apparente absence de pièce d'estomac. 


40548936.jpg


Superbe Robe à la française, époque Louis XV, soie, vers 1755-1760 (Thierry De Maigret)


Lampas liseré, fond vert à semis de petits chevrons, orné de branches serpentines à fleurs épanouies et en boutons, blanc effet argent. Dimensions : buste 82 cm, hauteur du manteau 155 cm.

54605621.jpg


Robe à la française complète, vers 1760-1770 (Thierry De Maigret)

Constituée d'un manteau à plis « Watteau » et de son jupon façonnée dans un intéressant lampas, fond satin de soie rayé rouge et blanc, broché de petits bouquets de fleurs lattés bleu et crème ou mauve et jaune en alternance. Corsage à compères lacées, manches droites doublées de lin. Parements et falbalas en relief soulignés d'une crête en sourcil de hanneton reprenant les couleurs des fleurs. Manteau entièrement doublé de taffetas crème à rayures pastel (modifications de la taille et des manches). Jupon complet à plis coulissé à la taille, entièrement doublé du même taffetas, (bande de falbala découpée sur la partie cachée par le manteau).

54605554.jpg




Robe à la française complète, vers 1770-1780 (Thierry De Maigret)

Etoffe fond satin rouille à rayures crème ornées de fleurettes en poil traînant dit Mexicaine. Manteau à plis « Watteau », manches ou engageantes de forme pagode à double volant, larges falbalas plissés soulignés de crête festonnée en soie et fil chenille bicolore rouille et blanc, corsage à compères agrafées (doublure de taffetas de soie partiellement découpée). Beau jupon complet à plis coulissé à la taille, parement du même falbala sur la partie visible de devant, doublé d'un damas bleu ciel et d'une toile imprimée sur la partie supérieure.



auction4 auction5

Robe d'été à la française, fin XVIIIème siècle (Thierry De Maigret)


Taffetas rayé paille et cuivre, non doublée, manches en pagodes, modèle à compères boutonnées ; jupon entier, falbalas découpés crantés.



auction7

Robe à la française, fin XVIIIème siècle (Thierry De Maigret)

Pour l'été, taffets, soie, de ton abricot, rayé prune et vert (??? les couleurs n'ont pas vraiment l'air abricot et prune pour moi ???) ; encolure ronde, manches en pagodes à deux volants, doublure en lin sur le haut de la robe prévu pour être lacé dans le dos. Jupon entier, falbalas bouillonnés, découpés et crantés ; le bas du jupon et du manteau également doublés. Provient d'un mas en Provence (apparemment jamais portée).





Chrisities 2A fine and rare embroidered court (???) gown, 1770s (Christie's) (Moi je dirais robe d'été, mais ce n'est que moi...)

Fine white Indian muslin with silver metal embroidery, the robe sack-back with train and scalloped cuffs to the sleeves, matching ruched robings, the cuffs and robings edged in delicate silver thread chain; the matching petticoat of silk to the upper back and tiered at the front bottom; the stomacher to a linen ground and trimmed with wide silver tape 
27in. (68.5cm.) waist

d5018379x 



A sack-back open robe with petticoat, c.1760s (Christie's)

The azure blue silk woven with a polychrome floral bouquet and ribbon motif, the robe with ruched trim and fly braid detail, the sleeves with exaggerated deep ruffle, with matching petticoat
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

0 points avant:

Enregistrer un commentaire