1911 Corset Sew Along, l'aventure continue

by jeudi, janvier 26, 2012 3 points avant
Ain't corset if ain't stiff...

Pfff... cette toile m'en aura donné du mal ! Mais j'ai vaincu le dragon ! La grande difficulté des corsets 1910s, c'est qu'ils sont censé adoucir les formes du corps en le rendant plus tubulaire, tout en continuant de marquer une taille fine et les hanches. Ca a l'air paradoxal, ça ne l'est pas. Si vous êtes mince à hanche larges au départ, je confirme : ça marche, j'ai vu assez de filles réussirent à obtenir ce résultat pour savoir que ça marche. Mais si vous êtes girondes avec un rapport tailles-hanches faible : marchera pas. J'ai voulu faire marcher un truc qui ne marche pas. Une fois que j'ai renoncé à obtenir cet effet, tout est devenu beaucoup plus facile. Et j'ai obtenu la forme tubulaire désirée :))

Voici la toile d'origine. A l'ajustage, les hanches larges que vous voyez là ont perdu presque 30 cm à 35 cm (!) de circonférence, la taille très exactement 7 cm. Et c'est un corset qui avait été agrandi pour correspondre au millimètre à la taille désiré (les hanches je savais qu'elle étaient trop grandes, mais je ne pensais pas avoir à retirer autant à la taille).

IMG_5169-1.jpg 
  IMG_5173-1.jpg IMG_5171-1.jpg 

Je n'ai pas réussi à savoir si le corset fonctionnait tel quel avant de l'avoir ENTIEREMENT baleiné. Je hais baleiner les toiles. C'est une perte de temps, de tissu et de fil. Mais des fois, on ne peut pas faire autrement. Une fois baleiné par contre, ce fut miraculeux. Non seulement il fonctionne, mais il n'y a plus rien à changer, et il se serre vraiment très très bien (j'ai pas toujours autant de facilité avec les autres corsets. Celui-là je le clipse, je tire les lacets en 2 coups -- en 2 coups ! c'est presque trop facile -- et je suis soudain raide comme une baramine. If ain't stiff...) 


  IMG_5175-1.jpg IMG_5176-1.jpg 
  IMG_5177-1.jpgIMG_5174-1.jpg

Le corset est ici porté avec une vraie chemise 1910s, de famille. C'est la seule fois où je compte la porter et l'utiliser comme chemise : c'était expérimental. 

Primo, je vouais savoir comment ce type de chemises pouvait soutenir les seins, puisque dans beaucoup de cas, c'était en effet le seul soutien qu'avaient les poitrines de l'époque, le corset s'arrêtant en dessous. Et ça ne marche pas si mal ! Le lin est épais sans être raide, il est tissé très serré, il sera difficile de trouver un équivalent correct aujourd'hui. Je pense à peut être utiliser un vieux drap (aussi) de famille. 

Secundo : je voulais vérifier ma datation de 1910s, et l'expérience l'a fait. Je m'explique : la chemise est de famille (trouvée dans les placards de ma Grand-Tante), et elle vient d'une famille où presque toutes les femmes étaient couturière de métier. Elle est brodée de l'initiale M de prénom. La seule Marie que je connaisse est mon arrière-grand tante née en 1905 Si elle l'a portée dans les année 10, c'est sur la fin, vers ses 15 ans. Ou alors, il s'agit d'une Marie plus âgée (je ne sais pas comment s'appelle sa mère, à chercher). Si c'est sa mère, elle a pu la porter dans les années 10 aussi, mais la chemise peut aussi dater d'avant. Ce qui laisse croire qu'elle est bien de cette époque est la présence d'une usure sur le devant juste sous les seins. Si la chemise avait été portée avec un corset passant sur les seins, l'usure serait plus haut. Avec un corset 1910s, elle se situerait juste à à l'endroit où le haut du corset frotte sur le tissu. Encore fallait-il vérifier cette hypothèse. Après essai, il s'avère que j'avais raison : l'usure tombe exactement à l'endroit où le busc (à travers le corset) frotte le tissu de la chemise.

Maintenant, il n'en reste pas moins que j'ai trop de poitrine pour accepter un soutien aussi léger. Par ailleurs, la ligne entre le haut du corps et le corset qui comprime pas mal (les chairs sont remontées, ça se voit moins avec la chemise ; sans, c'est effarant) est très laide. Il faut adoucir la ligne générale tout en soutenant les seins. Donc il faudra forcément en passer par une brassière. La brassière est un élément de la garde-robe 1910s qui jusqu'à présent ne m'avait jamais paru important, et que, pour être honnête, je trouvais profondément ennuyeux. Je n'ai pourtant plus d'autre choix que d'en passer par là. Je me lancerais donc bientôt dans des recherches, pour voir comment en faire une.

En attendant, il va falloir se lancer dans la suite de ce Sew Along :)
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

3 commentaires:

  1. La forme est niiickel ! (et ça a l'air de t'aller bien en plus)

    RépondreSupprimer
  2. C'est très chouette en effet! Ça te fait une silhouette vraiment très chouette O_O

    RépondreSupprimer