Faire du costume en geek

by mardi, novembre 29, 2011 2 points avant
Comme je l'ai dis au post précédent, j'ai reçu une tablette en cadeau pour mon anniversaire (en fait un combo tablette/netbook qui rend la bête nettement plus performante).

En ce qui me concerne, la bestiole est bien plus qu'un jouet. J'ai déjà un portable, un macbook qui a bien 6 ans maintenant, un âge canonique, surtout pour le premier prix de la gamme. Il a beaucoup voyagé (beaucoup beaucoup de TGV), prix pas mal de coup (je suis d'un naturel... euh.. qu'est-ce- qu'il au dessus de "maladroit" ?), et il était fatigué de naissance (pour un Mac. Comparé à un PC, c'était bien sûr un ordinateur de la NASA). J'avais besoin d'un pseudo-ordinateur d'appoint, à emporter avec moi quand je voyage, par exemple (j'ai fait le Japon sans ordinateur, je peux vous dire qu'on se sent tout nu, comme si on vous retirait un de vos sens. Obligée de draguer les vieux PC de l'hôtel :/ Je ne suis décidément pas une rétro-girl).

Bon, ça, c'était la partie : "non, mais c'est paaaaas un jouet !!!"

Sauf que, oui bien sûr, une tablette, c'est un jouet, mais un espèce de jouet parfait, celui dont vous avez toujours rêvé. Il fait presque tous les trucs dont vous avez besoin mais que vous faisiez encore à l'ancienne parce que sur un ordinateur, c'était trop ringard : je peux enfin faire de façon high-tech les trucs basiques comme... faire des annotations à la main sur un image ;) Le genre de petits trucs évidents auxquels on renonce sur un ordinateur classique parce que Photoshop, c'est... hum... Photoshop, quoi. Le temps de chargement de Photoshop suffit déjà à me fatiguer de mes véléités de prises de notes.

Je ne vous fais pas l'article pour vous poussez à acheter une tablette, je n'ai rien à y gagner, juré ;-)) Au départ, d'ailleurs, je voulais juste vous montrer comment je gérais mon stash de tissu avec la tablette, puis je me suis dit, tant qu'à faire autant tout leur montrer. Car cet appareil est en train de changer beaucoup de mes habitudes vis à vis de la manière dont je gère ma passion du costume, et donc, il me semble juste normal d'en faire un post sur le blog. Mais je me rend bien compte que je suis hyper-vendue à la technologie de ce point de vue-là, et que pour beaucoup de costumières, c'est justement tout le contraire.

*
**

Commençons par l'attrait le plus évident : les images. 

P20111127193118

Evidemment, l'écran tactile, il y a des chances pour que vous connaissiez déjà, les images zoomées sur Iphone ou Ipod, ça n'a pas de secret pour vous. Mais sur un écran qui fait la taille d'un livre grand format, c'est tout autre chose. Et justement, j'ai l'impression de retrouver le plaisir du livre : des images pleines pages, niveau fioritures zéro, rien pour déranger l'oeil. Rien que pour ça, je ne regretterais pas le jouet. Essayez d'imaginer les 3 photos suivantes en grand format, chose que l'on n'arrive jamais à obtenir sur un ordinateur classique, ne serait-ce qu'à cause de l'orientation de l'écran.

P20111129015444 P20111129011502 P20111129011717
(Première image : Une photo de la très talentueuse Jen Thompson et de sa formidable robe 1790s.
Troisième image : Une robe 1890s du V&A, exposée en ce moment au musée d'Orsay)

La bande avec les icône en bas des images est noire en temps normale, elle n'est redevenue visible, que parce que je faisais des captures d'écran. La seule limitation dans l'utilisation des photos en pleine écran, c'est que les images sur internet sont toujours d'une aussi médiocre résolution :((

Zoomer aussi devient plus facile, et pas seulement parce qu'il suffit d'un simple geste de la main pour zoomer ou dézoomer. 

IMG_5018

Dans les programmes de visualisation d'images d'un ordinateur normal, les % de zoom sont prédéfinis, on obtient rarement celui qu'on veut ou dont on a besoin, à moins d'aller sur un logiciel plus complexe, comme Photoshop. J'ai beaucoup expérimenté la question auparavant...

P20111129015511 P20111129011710 P20111129011740

Moi qui adore examiner les détails des robes des autres costumières, en particulier, je me régale. Avec la tablette, on peut aussi changer l'orientation en fonction de l'objet sur lequel on zoome pour l'adapter au format qui convient le mieux. Choses que l'on ne peut pas faire sur un ordinateur normal.

Autre avantage : la web-cam/appreil photo sert ENFIN à quelque chose. J'ai dû utiliser la mienne à peine une dizaine de fois depuis que je possède mon Mac. Non pas que la caméra de la tablette soit formidable, elle est très moyenne. Mais l'idée n'est pas d'avoir un appareil photo de luxe mais de passer directement de la prise de photo à l'objet pris en photo, sans se fader le téléchargement des photos. 

En deux temps trois mouvements, je peux photographier un patron pour zoomer sur les points qui m'intéressent et avoir une idée de ce que ça pourrait donner en taille 1/2 ou 1/3. (Je pourrais presque déclaquer le patron sur l'écran si il y avait moyen de désactiver la fonction tactile pour un instant)...

P20111129032003 P20111129032029

... ou photographier à la volée les meilleurs patrons de crochet dans un album relié de La Mode Illustrée trop gros et trop fragile pour être manipulé constamment, ou balader ans les transport en commun ou je crochète beaucoup), et pouvoir ensuite feuilleter ces patrons comme  les pages d'un livre pour pouvoir essayer de les reproduire...

P20111129011223

P20111129011242 P20111129011314

La qualité des photos de textes et de dessin est surprenante. Autant, la camera gère mal les photos normales, autant on dirait qu'elle a été faite pour scanner du texte. Dommage que l'objet soit si difficile à manier pour faire les photos...

*
**

Ensuite, il y a ce dont je vous parlais tout à l'heure : prendre des notes facilement. Pour ça, il existe une app Androïd géniale qui s'appelle SuperNote. (apparemment, disponible uniquement sur ASUS, et non sur toutes les tablettes Androïd. Mais ce genre de programme pour écrire à la main existe sous des millions de formes différentes.) Ce qui est bien avec celui-là est que l'on peut y inclure des photos, et griffonner des choses dessus. Pour moi, c'est un vrai plus. Ca fait des années que j'ai renoncé à faire ce genre de choses : griffonner des idées sur du papier. C'est pas hyper écolo, j'égare tout le temps mes millions de papiers, et je me dis toujours que je peux garder mes idées dans ma tête, sans problème, pas besoin de pense-bête. Sauf que souvent j'aimerais garder trace de l'évolution de mes idées, et les pense-bêtes, ça commence à devenir nécessaire avec l'âââââge, etc., mais comme je perds toujours mes petits papiers...

P20111128042056
Projet en cours. Il faudrait juste que je me trouve un stylet,
parce que l'écriture au doigt, c'est pas encore mon fort ô_O

Petite vidéo, malheureusement pas de moi,
mais qui résume bien comment ça marche.

Pour modifier une image rapidement, faire des petits cadres, faire des annotations rapides sur une images, il y a un petit programme qui s'appelle Skitch (gratuit). Ca dépanne bien, mais ça casse pas trois pattes à un canard.

Skitched-image0


*
**

Pour faire des recherches bibliographiques, par exemple, sur l'Encyclopédie Diderot et l'Art du Tailleur, au lieu d'aller m'embêter à télécharger la moitié de l'Encylopédie en PDF (c'est un objet lourd et surtout plus le PDF est gros, plus il est difficile de chercher dedans et plus chaque page est longue à charger), je vais sur Google Books, je cherche les termes qui m'intéressent et n'enregistre que les images des pages qui m'intéressent. Ces images se chargent facilement, et au final, ça se lit comme un livre électronique.

P20111127193019

P20111127193035 IMG_5013

Mais comme je veux pouvoir aussi par la suite copier des parties du texte pour les reproduire, par exemple pour un post sur ce blog, je fais aussi un copier/coller de la version OCR/Plain text de Google Books (pas toujours facilement accessible : j'y ai accès sans problème depuis la tablette, mais avec mon Mac, Books fait de la résistance). Je la copie dans un programme qui s'appelle Evernote. (Il est disponible en version gratuite ou payante, moi j'ai finalement opté pour la version payante vue l'usage monumental que je compte faire de ce programme.) Evernote permet de faire des notes avec n'importe quoi : texte, photos (multiples), vidéo, audio, et le tout dans une même note si on veut.

P20111127193159 P20111129043927

Une fois le texte copié sans formatage dans Evernote (il ne me servira pas forcément, donc je ne m'embête pas à le reformater. Je ne le reformaterai que le jour où j'en aurais besoin), je rajoute les images du texte original que j'ai enregistré. Les informations ne sont pas dipersées, je peux choisir de lire mes images sur Evernote ou dans ma galerie photo, c'est presque pareil.

Sauf qu'avec Evernote, je peux aussi lire cette note sur mes deux ordinateurs :) En effet, c'est une appli de partage, et son but principal est en fait de permettre d'avoir accès à ses notes depuis n'importe lequel de ses ordinateurs, pour peu qu'Evernote soit enregistré sur tous. En fait, je pense même que je pourrais y avoir accès depuis l'Evernote d'une copine, puisque l'on se contente d'accéder à son compte en ligne.

*
**

En mode gratuit, on ne peut regarder Evernote qu'avec une connexion internet. Avec la version payante, on a une copie, hors-ligne. Bien pratique quand j'emmène la tablette pour du shopping. Quel genre de shopping ? Tissu bien sûr !

Sur Iphone et Ipad, il existe une app qui s'appelle Fabric Stash. Sous Androïd, on n'est pas aussi bien considérés, il faut donc se débrouiller avec les moyens du bord. Et de ce point de vue-là, Evernote -- parce que justement, c'est un programme basique très adaptable -- s'y prête très bien. Il suffit de charger quelques photos du tissu (qui seront bien sûr visualisables en taille 1:1), et d'écrire les annotations nécessaires (taille du coupon, par exemple, matière quand elle est connue) dans le corps de la note : tout sera visible d'un seul coup d'oeil.

P20111129045156 P20111129045208
Tissu acheté au Japon.

Comme on peut ranger les différentes notes dans des dossiers, on peut aussi avoir une vision d'ensemble du stash avec une petite icône en plus. 

P20111127193143
Comme vous pouvez le voir, j'ai "à peine" commencé à mettre mon stash en ligne

Perso, je n'ai pas besoin d'un programme beaucoup plus élaboré pour quelque chose d'aussi simple. Mais qu'est-ce que c'est cool d'aller ensuite faire des achats à la mercerie, par exemple, avec ça sous le bras :) Ne plus jamais avoir à couper des échantillons dans mes tissus et à les transporter piqués avec des épingles dans les pages d'un carnet (on se pique toujours en l'ouvrant...) 

*
**

Evernote me permet aussi de faire des fiches sur mes projets en cours. Je peux donc naviguer facilement de mon stash à mes projets en cours. Dans ces notes de projets, je peux réunir dans un même document toutes les inspirations, les recherches, les différents détails affiliés au projets. 

P20111127193149
Vous voyez sur le côté, on a facilement accès aux autres dossiers,
pour naviguer facilement entre le stash et les projets.

P20111129155418 P20111129155429 P20111129155440 P20111129155452
Projet en cours

Ca reste quand même assez basique, puisque l'on se contente de regrouper les différents éléments dans la note, sans pouvoir les classer à l'intérieur. C'est le principale reproche que je pourrais faire au programme : il reste volontairement trop basique. Pour ceux qui ont Iphone/Ipad/Mac, il y a Bento, qui est censé faire ce genre de chose, mais j'ai Bento sur mon Mac et je n'ai jamais rien réussi à en faire. Bento est paradoxalement trop élaboré avec ses formatages pré-établis, trop carré, et moi je suis trop brouillonne. Donc, j'imagine qu'Evernote reste ce qu'il y a de mieux pour moi

*
**

Dernier domaine où la tablette m'aide beaucoup plus que mon ordinateur, c'est pour avoir ma bibliothèque de livres de costumes à disposition. Rentrer les info d'un livre sur un programme classique, c'est long et chiant comme la mort. Avec les tablettes, le problème est réglé très facilement. 

P20111127193325

Il existe de nombreuses app gratuites ou non pour faire sa bibliothèque, qui ont toutes plus ou moins le même avantage : utiliser la webcam comme lecteurs de code-barre. Le lecteur de code-barre, c'est une app à part (gratuite) qui s'appelle Barcode Scanner (très original). Apparemment, c'est celle qui est compatible avec toutes les app de bibliothèque. Pour cette dernière, j'en ai testé beaucoup, et la seule vraiment intéressante, c'est BookCatalogue (gratuite). C'est de l'Open Source, et on sent que les gens qui l'on créée voulaient de l'utile, juste de l'utile, avec le moins de superflu possible. Du coup, elle est très sobre, et très efficace. 

P20111129150714 P20111129150803
Choix pour rechercher les livres et utilisation du lecteur de code-barre.

Elle utilise plusieurs bases de données pour retrouver les livres et sur les 100 et quelques livres que j'ai scannés, seuls une dizaine n'ont pas été trouvé correctement (par exemple : renvoi de l'image de couverture liée au code-barre, mais sans les informations de titre ou d'auteur) et à chaque fois, il s'agissait de livres français atant des années 90 qu'Amazon.fr (l'une des bases de données utilisée) connaît mal. 

En tout, ça ne m'a pris qu'1h30, rajouter 30 minutes, pour les livres qui n'avaient pas de code-barres et dont j'ai dû taper l'ISBN à la main. Et voilà ! Ma bibliothèque ébroussaillées pour que je me souvienne de tout ce que j'ai. Les seuls livres qui ne sont pas dans cette liste sont ceux qui n'ont pas d'ISBN, que je n'ai pas encore pris le temps de chercher. (Je remarque d'ailleurs qu'en dehors des très vieux livres d'avant l'ISBN, ce sont les musées français et japonais qui sont les plus réfractaires à l'usage du bidule chiffré. Quelqu'un se porte volontaire pour aller expliquer au Musée des Tissus de Lyon que sans ISBN, il n'y pas de dépôt légal en France ? Toutes les publications de musées doivent faire l'objet d'un dépôt légal. Contradiction ? Le Musées de Lyon, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas à ça près...)

Je supplémente à BookCatalogue en revenant à Evernote. Parfois, j'ai besoin de revoir rapidement un image d'un livre, mais ça me gonfle de le sortir, ou je ne l'ai pas sous la main. Si c'est juste pour avoir un aperçu rapide, l'appareil photo nul de la tablette, c'est aussi bien. J'ai donc fait une note pour un de mes livre préféré, avec les images de mes costumes préférés. Je n'ai pas photographié tous les costumes du livre, juste ceux dont je sais que je vais les revoir régulièrement, parfois juste pour me mettre dans "'atmosphère" d'un costume. c'est un travail de longue haleine, mais je sais que j'en ferai un usage énorme.


P20111127193154  P20111127193238

*
**

Je suis sûre qu'il y a encore plein de trucs cools que je peut trouver à faire avec mon jouet...


ADDENDA : Je ne voudrais pas laisser croire que tout est parfait avec les tablettes. En l'occurrence, le web 2.0 est, de manière effarante, totalement inadapté aux tablette. Les sites version mobiles ne sont pas seulement moches et limités, ils sont surtout exclusivement configurés pour des écrans minuscules. Mais le pire est que les sites de blogging crashent sous Androïd et les app dédiées sont minables. J'ai essayé de faire ce post sous l'app Blogger d'Android, mais j'ai renoncé : elle ne gère que le html et ne fournit pas d'aperçu pendant la réaction du message. J'ai donc dû faire ce post sous mon Mac. Ce qui est quand même en contradiction avec l'esprit de cet article :(( 
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

2 commentaires:

  1. Je suis contente de voir que je suis pas la seule à avoir des techniques geeks pour bosser! Perso je fais plein de trucs sur informatique (avec photoshop OUI mais mon avantage c'est que c'est mon métier! Je peux faire un puzzle de pièce pour simuler leur disposition sur un rouleau en 140 par exemple. Que du bonheur! Tout à l'heure je l'ai encore utilisé pour mesurer des motifs sur ma prochaine robe, et pour réussir à savoir combien de mètres de ruban je devais acheter! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Jusqu'à présent, je n'étais pas très geek, sur le costume. Mais la tablette, ça a révolutionné mes habitudes !

    RépondreSupprimer