Projet Regency, Part 2

by mercredi, mars 30, 2011 8 points avant
Anne ma soeur Anne, qu'est-ce donc que ce projet étrange ?

C'est un projet à long terme qui germe depuis l'été dernier et qui a vraiment commencé à prendre forme en début d'année. Je n'ai pas encore établi toutes les données, mais j'ai les grandes lignes de ce que je veux en faire. C'est un projet qui devrait me prendre plusieurs années (au bas mot), voir un siècle, si je ne garde pas bien le cap.

L'époque concernée (de Directoire à Restauration) m'a toujours fascinée par sa versatilité, et c'est cela que je veux montrer. C'est un avantage aussi par rapport à d'autres périodes, puisqu'une robe de cette (ces) époque(s), c'est plus rapide à faire qu'une robe à tournure, pour ne prendre qu'un exemple prise de tête. Ce sera donc plus facile pour gérer l'exercice difficile de produire des dizaines de robes !

J'aimerais établir une garde-robe complète de femme pour chacune de ses périodes, qui comprendrait chaque pièce de vêtement qu'elle serait amenée à porter : robe de jour, de promenade, de matinée, de soirée, de bal, de chasse, de cheval, de tir à l'arc, de grossesse, caraco, spencer, jupon, corset, etc. (Le projet est principalement vestimentaire, car il est bien évident que les chaussures, par exemple, je ne serais jamais capable de les faire)

J'aimerais aussi que la cette garde-robe soit celle d'une femme de classe moyenne, qui aurait donc des robes assez simples, et des vêtements relativement élaborés. Ce que l'on porte à la campagne, ce que l'on porte à la ville, avec ses amis, seule chez soi, etc. Peu de chance que je fasse une robe de Cour. Ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus à reproduire (même si je suis fascinées par les rares que j'ai vues). Je ne pourrais de toutes manière pas reproduire une telle robe, cela n'en serait qu'une pâle copie, et cela ne m'intéresse pas de faire du "presque".

Mais l'idée ne se limite pas à cela. Je veux aussi montrer les différentes évolutions du vêtements à travers les années, l'évolution de la coupe, de la décoration, de la manière de le porter. Ce qui suppose d'avoir, par exemple, plusieurs caracos ou spencers pour une même époque, car n'en faire qu'un seul ne montrerait aucune des évolutions ou des options que les femmes avaient à leur portée.

L'idée, c'est donc que chaque vêtement soit créé de manière réfléchie, composé de manière à apporter un élément nouveau. Pas facile, einh ? Et interminable aussi.

Je ne sais pas si ce projet arrivera à terme, et si il y arrive, qu'en ferais-je ? Peut-être rien. Ou peut-être une expo, un livre. Ce n'est pas le but, mais si je me retrouve avec 50 robes, cela vaudra la peine d'y penser à ce moment-là.

****

D'accord, ce projet doit vous paraître encore bien flou, mais vous verrez, quand il y aura une dizaine de robes, ça commencera peut-être à faire sens.

J'ai choisi de me poser comme limites 1795 à 1820, tout en gardant en tête que la date de 1820 n'est pas inscrite dans le marbre. Je continuerai peut-être jusqu'à 1825. Le début des années 1820 est une période de transition jusqu'à la mode romantique, et s'inscrit donc assez bien dans le projet, mais j'en jugerais mieux quand j'y serais. Ce qui est loin d'être le cas.

Car, je voudrais traiter chaque période l'une après l'autre, dans l'ordre chronologique. Pour garder ma cohérence. (Cela ne veut pas dire que je ne ferai pas d'écarts de temps en temps, pour le plaisir de faire une robe en particulier. Ce serait mal me connaître ;P ). Je commence donc par la période Directoire (1795-99). Je ne vous cacherais pas que c'est ma préférée :)

La période Directoire est ce que l'on appelle une période transitionnelle : le début de la période voit la transformation des codes vestimentaires du XVIIIe, mais certains éléments de la mode XVIIIe continuent à s'accrocher sur la mode Directoire. C'est ce mélange, et cette volonté de jeter les codes aux orties qui en fait une période passionnante.

(Voilà, maintenant, j'arrête d'employer les mots "période" et "époque" pour les six mois à venir car j'ai débordé du quota qui m'était alloué.)

(A suivre : les débuts du projet, ce qui a déjà été fait, et ce qui est en cours.)
Historico-puriste

Costumière amateure, historienne. Aime bien rappeler qu'avant d'être un hobby de Princesses Playmobil, le costume c'est aussi une représentation de la vraie vie des vrais gens du passé. Il m'arrive ainsi de manger au petit déjeuner des marquises néo-roccoco irrespectueuses de leur matériau historique.

8 commentaires:

  1. Magnifique projet ! je vais le suivre de près.

    un bon courage s'impose peut-être ? :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi j'adore le concept ! Et quelque chose me dit que j'en verrai un bout cet été du coup ! \o/

    RépondreSupprimer
  3. Merci Lucie :)) Je ne suis pas contre un petit apport de courage !

    Martha : Oui oui, cet été j'aurais sûrement quelques petits trucs issus du projet, mais faut encore y réfléchir. Un toilette de campagne, à l'époque Directoire, ça ressemble à quoi, au fait ?... Et puis peut-être que le choix du lieu imposera le choix d'une robe. Et une petite pelisse estivale en plus ne ferait pas de mal, et... et...

    RépondreSupprimer
  4. Alors, j'avoue, je jette plus souvent un œil sur le blog de Green Martha que le tien (c'est pas bien je sais!) mais là je dis : "Waouhhhhh !! ça c'est du projet"

    Je sens que je vais en suivre l'évolution avec bcp d'impatience et me régaler à lire tes comm et tes explications !

    Je te souhaite donc "bon vent" et "bon courage" !

    Au plaisir de te lire !

    RépondreSupprimer
  5. Enfin j'ai eu le temps de lire tes deux derniers articles (c'est toujours pendant le petit dej' je me rends compte!)

    Et bien! Que de boulot! Good luck!
    J'ai très très hâte de voir ce projet prendre forme, petit peu par petit peu :D

    Et dans sa finalité? Quelles sont tes ambitions par rapport à un tel projet? :D Une expo, des expos? :D

    Et des bouquinnnns?! (passage à TF1 le midi avec Jean pierre P.? < non la je plaisante :D)

    Gahhh trop hâte! Bravo et encore bon courage!

    Mary

    PS: du coup je viendrai surement squatter chez toi éplucher tes créations, voir comment t'as fait, etc XD Gros espionnage industriel? non, juste une novice qui vient prendre de la graine chez le maîîîître!

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,

    J'ai eu le lien de ce blog par Katikut qui faisait de la pub pour ces superbes créations.
    Alors je viens me renseigner un peu... Pour avoir un ordre d'idée, combien me coûterai de faire faire une robe de ce type: http://www.costumersguide.com/sleepy/riding_real1.jpg

    En tout cas l'ensemble des créations est très impressionnant, superbe et très inspirant!

    Un grand Bravo!

    Charlotte

    RépondreSupprimer
  7. @ Charlotte : j'ai toujours adoré cette robe :)

    La première chose à savoir, c'est que sans le corset adapté en dessous, cette robe ne tombera pas convenablement. Des sous-vêtements modernes ne fonctionnent pas, même le meilleur des push-up ! Le prix du corset, ce serait en fonction du type de corset, et en sachant que je ne suis pas corsetière.

    Par ailleurs, j'ai re-vérifiée sur les photos du film, elle se porte avec des paniers et un faux-cul. On peut ne la porter qu'avec les paniers ou le faux-cul. Avec les deux, elle est juste encore plus volumineuse Ce qui était le but recherché à l'époque :) Paniers à 25 euros et faux-culs à 15.

    En ce qui concerne la robe : une robe à l'anglaise de base, comme celle que j'ai faite à Katikut, je la fais 200 euros. Mais celle-ci a une découpe sur le devant qui s'appelle une zone et un col, donc il faudrait rajouter 50 euros. La jupe est séparée, elle est à 30 euros.

    Les prix sont ceux de la fabrication et des essayages : pour le tissus, les baleines, etc., il faut les fournir. Mais je peux venir dans les magasins de tissu pour aider à choisir :)

    Un dernier petit détail : je ne suis pas une couturière très rapide... :D

    RépondreSupprimer
  8. Salut Heileen,
    comme tu m'y incitais il y a quelques temps je me suis lancée. Très modestement j'ai commencé par les sous-vêtements empire-regency. A cette heure (fort tardive) j'ai bien avancé la brassière (j'ai choisi un exemplaire du Kyoto-institute; brassière baleinée en cache-coeur)et commencé la chemise. Je m'étais dit que si je ne parvenais pas à fabriquer ce simili-corset il serait indécent de se lancer dans un quelconque costume. Défi en passe d'être réussi donc avec toutes les imperfections du débutant néanmoins.
    J'ai parcouru le site du ministère des modes et j'espère réussir à terminer un ensemble (sans doute imparfait) pour la sortie à Malmaison qui est mon endroit préféré au monde (j'exagère un poil).
    Je termine ce long message en ajoutant que ce soir (oh magie de la couture) mon seigneur et maître m'a soumis l'idée de m'accompagner à cette sortie lui aussi costumé ! Je suis très heureuse mais le projet prend une ampleur considérable tout à coup ! Bref merci pour tes encouragements et je vais sans doute recourir souvent à tes conseils avisés...

    RépondreSupprimer