Pourquoi je suis une salope de puriste


Quand j'étais petite, j'aimais les robes "qui tournent", le rose, les paillettes, et je croyais aux sirènes. Je n'avais qu'une conception très limitée de ce qui est beau : d'un point de vue esthétique, une queue en écaille et des jupes qui dévoilent les petites culottes, ça ressemble beaucoup au degré zéro du bon goût.
En grandissant, j'ai été initiée aux dures réalités de la vie : je n'étais pas belle, mon papa n'avait pas une belle voiture italienne, ma maman n'avait pas de beaux bijoux en diamants, et je ne serai jamais une belle danseuse étoile. L'avantage d'être née dans la médiocrité esthétique, c'est que l'on est beaucoup plus à même de voir à travers les idées reçues.
J'ai passé le plus clair de mes vacances d'enfance dans les Musées et j'ai découvert que la seule chose qui était vraiment belle, c'était l'art. L'art, un mot du latin artis, et qui ne veut absolument pas dire beau, mais habilité, savoir-faire. Si vous regarder un Monet dans le blanc des yeux, ce n'est pas spécialement esthétique, toutes ses taches qui vont dans tous les sens et donnent un peu le tournis. Mais quel travail, quelle recherche, et au final,... j'adore Monet. Et je hais l'art moderne, pour les mêmes raisons : où est le travail, la sueur ?

Je ne fais pas du costume parce que c'est beau. Parce que ça ne l'est pas. Les manches gigots, les crinolines, les paniers qui font 2m de large, les faux-culs de cheval, c'est moche à en crever. Esthétiquement, la mode est une école du ratage. Et pourtant, j'adore le costume : ça me parle. Ca correspond à une vision de l'esthétique plastique qui n'en a rien à foutre de la beauté. Ou de la réalité. C'est une esthétique travaillée. Recherchée. La mode, c'est une poursuite de l'Art à l'échelle du moindre péquin qui veut s'en donner la peine.

Je ne fais pas du costume pour être belle, parce que je ne le serais jamais, pas plus que je ne serais à nouveau mince. Le costume n'est pas un espèce de succédané psychologique pour bander mes plaies infantiles : si l'idée c'est de faire du costume pour être une "zolie zolie princesse", et juste pour cela, je ne vois pas l'intérêt. Si l'on n'a aucune notion de second degré, alors l'usage du costume est pathologique. Les gens qui ne se soucient que de ça ne sont même pas des reconstituteurs. Les déguisements leur vont très bien, et rien ne pourra changer ça.
Historique : 1. Relatif à l'histoire, à l'étude du passé de l'humanité, aux travaux des historiens.
Reconstitution : . Action de reconstituer à l'aide d'éléments épars ce qui existe déjà ou de refaire à l'aide d'éléments nouveaux, une chose disparue
Je ne fais pas du costume pour faire de la pseudo-reconstitution. Je veux faire de la reconstitution historique parfaitement historique. Si la sortie ne doit être qu'une promenade, et pas la reconstitution d'un bal, ou d'un diner XVIIIe, ou d'une bataille, etc., alors la reconstitution historique en question, c'est moi et mon costume ! Et je la veux parfaite.
J'aime la reconstitution historique, parce que c'est de l'art dans son aspect le plus essentiel : du travail, de la recherche, du savoir-faire, de la sueur. Et parce que c'est une forme d'art redondante, qui rejoint une forme d'art passée, lui rend hommage, la perpétue et la révèle, à moi autant qu'aux autres.
Et je suis une de ces salopes de puristes qui pensent que les matières naturelles sont l'Alpha et l'Omega de l'Art textile, et que les galons doivent avoir la bonne largeur. Parce qu'autrefois, ils savaient ce qu'ils faisaient, que nos tentatives artistiques sont les enfants de leur art, et qu'on ne casse pas une harmonie créée par des dizaines d'années de savoir-faire.

Mais je suis aussi réaliste : je cours après une chimère.
Je n'ai pas la silhouette qu'il faut parce que je n'ai pas porté de corset depuis l'enfance, et quel corset ? XVIIe, XIXe ?, parce que j'ai été mieux nourrie, mieux soignée, que je n'ai pas eu la tuberculose ou la polio. Je me tiens différemment : aucun vêtement ne m'ira jamais correctement.
Je ne trouverai jamais les tissus et les galons qu'il faut. Les tissages ont changé, les tissus sont moins beaux, moins solides, et plus chers. Les soies sont hors de mes moyens. Le galon ne se porte plus, la rubanerie a périclité.
Parce que je n'ai à porté de mains qu'un nombre très limité de patrons, que c'est comme prétendre vouloir reconstituer les année 80 avec le patron d'un chasuble et d'un pantalon carotte. C'est risible.
Parce que la reconstitution historique, c'est vouloir rebâtir Pompei à partir de la mosaïque du Cave Canem et avec 3 pots de peinture. C'est irréalisable, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas tenter de faire le maximum pour s'en rapprocher le plus. Et si au final, on ne fait que reconstituer le Cave Canem, ce n'est déjà pas si mal.

Un jour, je serai la puriste que je veux être, d'ici là, j'ai des tissus synthétiques dans ma pile de tissus qui doivent être utilisés et que je suis désargentée. D'ici là, il y a la couture à la main. D'ici là, il y a la connaissance, en apprendre de plus en plus. Parce qu'être historique, c'est aussi savoir de quoi on parle.

A côté de ça, la façon dont les autres s'habillent, j'ai décidé que j'en avais rien à battre. Parce que j'ai fini par comprendre que les non-puristes n'en ont rien à battre non plus de mon opinion. S'ils veulent être ridicules, c'est leur problème. Sil n'y a que la beauté qui les intéresse, c'est leur problème. Du haut de la Pyramide du Louvre, vingt siècles d'histoire de la mode les regarde et se moquent bien assez d'eux sans que j'ai besoin de m'en mêler.

Et puis je suis loin d'être parfaite. Après tout, j'aime toujours les sirènes.


Commentaires

  1. votre post est plein d'esprit d'intelligence et de sensibilité. J'aime votre approche sans concessions de ce qui pourrait sembler futile à certains. bravo...du coup je vais lire les autres articles.

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui est dit et bien dit !
    Je suis bien d'accord : savoir ce que l'on veut pour soi avec le niveau d'exigence qui y correspond.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour votre site.
    avez-vous des modèles de costumes du XVème siècle?
    Mélusine

    RépondreSupprimer
  5. Merci à tous pour ces commentaires.

    Mélusine : non je ne fais pas u tout de XVème siècle. J'aime pas ça :( Mais peut-être qu'un jour je finirais par changer d'avis...

    RépondreSupprimer
  6. merci pour votre réponse.
    pourriez-vous me dire où je peux m'adresser pour des costumes de cette époque?

    RépondreSupprimer
  7. Honnêtement, non.
    Mais vous pouvez aller sur le Forum du Ministère des Modes, par exemple, et demander des conseils à ceux qui font du XVème siècle : http://au-grand-mogol.forumactif.net/

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    Je découvre par hasard votre site mais je ne partage pas votre approche de l'art et de l'esthétisme, j'ai fais les beaux arts et je suis décoratrice d'intérieur. L'homme a de tout temps été en quête de beauté infinie pour plaire et séduire. Son corps est un moyen d'expression. On peut être puriste et humble. Vous êtes belle dans votre robe blanche, c'est effectivment la "période" qui vous va le mieux, pour le reste vous êtes aussi déguisée que ces pseudo reconstitueurs malgré votre travail irréprochable.

    RépondreSupprimer
  9. Oh un petit commentaire insultant bien enrobé et anonyme en plus, comme c'est original !

    Vous n'acceptez pas un approche de l'esthétisme, je pense que la votre est carrément naïve : mais c'est quoi, nom d'un chien, la beauté infinie ?! Infinie ? On l'a déjà trouvé depuis longtemps, ce sont les symétries mathématiques, elles sont infinies, mais malheureusement elles ne s'adaptent pas à la beauté humaine, ou aux Arts Décos, ou aux arts de l'habillement. L'homme est en quête de beauté, certes, mais la notion de beauté change selon les époques, et très souvent, elle ne sera pas belle à nos yeux. Personnellement, je trouve que les modes d'autrefois sont belles, en sachant que les manches gigot, les paniers de Cour démesurés, le style tapissier etc. ne le sont pas vraiment. Ce n'est pas incompatible.
    Par ailleurs, vous m'avez sûrement mal lue : je ne cherche pas à être belle dans mes costumes ! Ni dans la robe blanche ni dans une autre. Ce n'est pas mon but. Je ne cherche qu'à produire de beaux costumes.

    Je suis déguisée ? Première nouvelle ! Vous devriez revoir votre définition du déguisement : ça inclut plusieurs notion que vous semblez ignorer. Le déguisement est rattaché au Carnaval, par exemple. Halloween, pour d'autres culture. Je ne participe pas à ces manifestations. Par ailleurs, le déguisement suppose aussi la notion de "costume bizarre et ridicule". A part vouloir m'insulter, vous n'avez aucune raison d'utiliser le terme de déguisement : les costumes que je porte sont des reproductions de vêtements qui ont déjà été portés dans le passé. Ils sont peut-être ridicules, mais il ne pourront jamais être bizarres. D'ailleurs, ils ne sont pas plus ridicules que la mode actuelle : en effet les deux dernières saisons ont vu le retour des manches gigots de 1890.

    Quand à savoir si on peut être puriste et humble : je suis humble envers ce qui le mérite. Je suis puriste, mais je sais que je n'attendrai jamais mon idéal de perfection. Mais être humble envers des gens qui font, eux, du déguisement, sans respect de ce qu'ils prétendent reproduire ? Alors que moi j'essaye de reproduire de la mode ! Autant arrêter tout de suite tous mes efforts. A quoi servent-ils ? Il faut être humble envers ce qui mérite de l'être.

    En ce qui concerne les reconstituteurs : votre mépris s'appliquent à tous ? Il n'y a pas de bon reconstituteurs ? Les reconstituteurs sont justement des gens qui essayent de faire reproduire au mieux la réalité historique : leur effort mérite un minimum de respect !

    RépondreSupprimer
  10. Bravo! Heilen. Bien répondu au commentaire anomyme. Elle n'a pas compris une chose: seul le costume et la recherche compte. Dans la
    reconstitution, c'est le costume qui est mis en avant, la personne n'étant que son support. Dans le déguisement, c'est la personne même qui essaye de faire passer un message sur elle même ou pas d'ailleurs. Que tu sois mieux dans tel ou tel costume n'a aucune importance, et tout cela est très subjectif! Continue, ce que tu fais est super beau et très pro!

    RépondreSupprimer
  11. Bravo Heilen, je suis d'accord avec vos diatribes, tellement! Je ne reconstitue pas les mêmes époques que vous (le XV em c'est le maaaaaallll private joke) Mais j'y fais de temps en temps des incursions. c'est fou comme le déguisement est difficile une fois qu'on a commencé la reconstitution ;) http://perlinelatisserande.over-blog.com/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés